Chronique insolite

Comment sortir de la give ?

Chastain en tient une bonne, une vraiment bonne, une de celles inoubliables que la��on tient dans les caves de dA�gustation du Beaujolais Nouveau, le jour de sa sortie nationale, on la��appellera la give de Novembre. A la vue du pitoyable A�tat de Chastain, il fut dA�cidA� en rA�union de conseil municipal de consulter la��Oracle de la Bouteille pour conjurer ce sort, le mauvais sort de la give de Novembre.

Le temple, au bout da��un rang de vigne, fut investi par une troupe amateur de dA�giverie, A�quipA�e de lanternes, de paniers da��offrandes dA�bordants de raisins blancs et noirs et de bouteilles da��eau sacrA�e de Notre Dame de la Salette. Au centre apparaA�t la��Oracle, une curieuse fontaine da��oA? jaillit une eau bleutA�e. De fines paillettes en filaments sa��entrecroisent et prennent la forme da��un saphir bleu divin. Ca��est magnifique ! La��eau de la fontaine a le goA�t du vin que le buveur souhaiterait goA�ter jusqua��A� la give ! Trois conditions pour accA�der A� la��A�tat de dA�giverie : au pied de la source miraculeuse, pratiquer plusieurs pas de danse en ligne, entonner le chant des vendangeurs jusqua��au dernier vers et A� genoux baiser la margelle de la fontaine. Si ces trois rituels ne sont pas respectA�s, la��eau bleutA�e se mettra A� bouillir A� gros bouillons en votre prA�sence et ses glouglous dA�borderont jusqua��A� vous entraA�ner dans une give irrA�versible.

A ce jour, seul Chastain rA�ussit A� rA�aliser ces trois requA?tes sans flA�chir. Ainsi dA�givA� par la��Oracle, le bienheureux eut beau rA�vA�ler la recette alentour, dans le canton beaujolais, de Villefranche A� Pommiers, de Bagnols A� Chessy, la��A�pidA�mie de give persista. Le boit-sans-soif avait tout simplement omis de prA�ciser que dans le dA�roulement de la cA�rA�monie, jusqua��au bout du rang de vigne, chaque soiffard doit A?tre guidA� par une lanterne allumA�e, lanterne A� dA�poser A� la��entrA�e du temple, car les lanternes na��ont pas droit de pA�nA�trer dans le sanctuaire pour des raisons qua��il est prA�fA�rable de ne pas rA�vA�ler.

En toute chose, il faut considA�rer la fin, A�crivait La Fontaine.