Adopter un livre

Le parfum.
Le livre “ Le parfum “ de Patrick Süskind me fit redécouvrir l’univers des odeurs et du goût à travers les mots, de manière prégnante et surprenante.
Certes j’ai toujours eu un bon odorat et je suis gourmande mais jusqu’à la lecture du livre les mots me manquaient pour les décrire.


Dans sa cave-cellier auvergnate, attenante à l’écurie, Tante Jeanne stockait : des confitures, des bocaux de cerises à l’eau de vie, des fleurs de lys dans de l’alcool médicinal, des pommes et pommes de terre, des champignons séchés, des bottes de jardin. Ces choses accumulées en font son portrait et décrivent ses principales activités de l’été. Petite femme dynamique, Tante Jeanne était limonadière à Lyon. En entrouvrant la porte de sa cave, toutes les odeurs emmagasinées pouvaient nous indiquer beaucoup de choses sur sa vie estivale dans son pays d’ Auvergne. Elle aimait courir dans les bois, c’était une glaneuse : cueillir les chanterelles, collecter des pommes de pin et le petit bois pour éclairer le poêle, récolter les fleurs de lys du jardin, cultiver ses pommes de terre dans le potager, suivre le bouilleur de cru et récupérer le précieux alcool pour conserver les fruits, grappiller les pommes sous les arbres etc…La légende familiale lui attribue même quelques pouvoirs de guérisseuse ! A toute heure du jour, elle nous recevait, on passait et elle offrait volontiers en guise de bienvenu un petit verre de cerises à l’eau de vie, un petit verre seulement car point trop s’en faut chez l’auvergnate ! Ainsi l’on pouvait deviner en fouinant les odeurs de sa cave qu’elle cultivait son potager dès potron-minet, elle le bêchait, le binait, l’arrosait, sa production en dépendait.
La rencontre des parfums de sous-bois, de terres, de mousses, de sucres, d’alcool, de sueurs peuvent tracer les chemins de la découverte et de la connaissance des choses et des gens de surcroît.
Le livre “Le parfum” a libéré en moi les mots pour dire certaines sensations olfactives enfouies dans ma mémoire, me l’autorisant. Mettre à jour ces souvenirs-là donne une réalité sensorielle à ma vie.