Bomlumassimne

Dans ce petit royaume de la��Europe centrale du cinquiA?me siA?cle, la��arrivA�e des huns fut une catastrophe et mA?me un cataclysme. A�DA?s que la rumeur annonA�ant Attila et ses hordes se propagea, la panique fut immense. Les hommes pensA?rent tout de suite A� prendre les armes et se dA�fendre, mais en fait da��armes, ils na��avaient, surtout, que leurs houes et leurs fourches, et bien peu da��A�pA�es.

Bomlumassimne A�tait un royaume paysan, de quelques milliers da��A?mes, et la garde du roi ne comptait que bien peu de soldats, peu habiles au combata�� Les femmes voulurent se cacher ou sa��enfuir, mais oA?A�?

Sur les pentes qui descendaient jusqua��au fleuve sa��A�tageaient les oliviers au feuillage argentA� et A� proximitA� existait une grotte sous une cascade.A� La jeune Loutsamine sa��y rA�fugia avec da��autres jeunes filles, son amoureux Bloustan, et da��autresA� hommes de la ville, ayant le mA?me souci de sauver leur bien aimA�e, les y conduisirent en transportant un lot de provisions et en leur enjoignant de rester dissimulA�es. Eux, les hommes allaient se battre et dA�fendre le royaume, peut-A?tre devant leur rA�sistance les Huns se retireraient-ilsA�?A� Si ce na��A�taient pas le cas, et si tout A�tait dA�truit, du moins les jeunes filles seraient prA�servA�es, et quand les hordes da��envahisseurs se retireraient, elles pourraient regagner la ville, et contribuer A� ce qua��elle renaisse.

La ville fut rasA�e, tous les hommes furent tuA�s. Les Huns se retirA?rent, poursuivant leur marche vers la��ouest. Et les jeunes filles sortant de leur cachette, tentA?rent comme le leur avait demandA� les hommes de reconstruire leur vie, et la ville.

Mais plus da��homme, pas la moindre trace da��homme. Elles devinrent un peuple da��amazone, chassant, travaillant, sa��exerA�ant au combat, construisant une rA�publique de femme. Mais la question de la postA�ritA� se posa, car si elles laissaient sa��A�couler le temps, dA�pourvue d’enfant la ville sa��A�teindrait.A�

A quelques lieues de lA�, le royaume de Nissembammoule avait A�galement subi la destruction et le ravage des Huns, seule deux jeunes servantes avaient pu en rA�chappera��.

Elles gagnA?rent Bomlumassimne dont la rA�putation sa��A�tablissait sur tous les alentours.

Toutes deux, enceintes, donnA?rent naissance A� de beaux enfants, une fille et un garA�on.A� La vie continuerait.