Poème de bric et de broc

Vivre de peu de choses
Juste les choses de la vie
Loin des objets encombrants

Une théière, un pain de sucre
Un chèche et une djellaba

Le Sahara ignore les objets
Sa chose, c’est le minéral
Sable, roches à l’infini
Reliefs, ergs, regs, vallées
Précipices, lacs salés desséchés.

L’objet du voyage, objet de mes pensées m’obsède.
Le vent de sable !
Je dois affronter cette chose indéfinissable
Qui s’infiltre dans les oreilles, les dents, les rouages du moteur.
L’horizon se rétrécit, un brouillard orangé crépite sur le pare brise
Chaleur oppressante, vision opaque
Sensation d’étouffement
Perte des repères