Le lieu idéal

Il serait baigné de lumière,
J’y jetterais un tapis vert
D’herbe douce au parfum léger
D’herbes folles mêlées d’églantier.
 
Il serait empli de quiétude,
Loin des bruits, tapages, inquiétudes,
Une maison haute et tranquille
Ouverte au monde loin de la ville.
 
Il serait bon de s’y trouver,
De réunir, de s’y croiser,
Il serait doux d’y apporter
Tout le meilleur et le donner.