Mythes et arts plastiques

Je m’appelle Raoul Lucius Patchouli

et je ne m’y habitue pas. C’est vrai que je surprends au premier abord. Mes ailes terminées par des mains inspirent l’étonnement, la crainte, le dégoût ou l’admiration. C’est comme ça, c’est aussi bien pratique. Il est possible que j’ai plusieurs milliers d’années derrière moi. Combien devant moi ?

Il n’est pas certain que j’ai bien rempli la mission que l’on m’a transmis. Et à qui vais-je la transmettre ? J’hésite encore. On peut toujours dire que j’ai fait mon possible mais je n’en suis pas satisfait. Je n’ai plus personne à qui rendre des comptes.

Je veux bien admettre que je suis bien statique malgré mes ailes, et que je n’en profite pas assez.

Je refuse d’admettre que le rire soit absent de tout ça. Un vieux veilleur (sur quoi, sur qui), Homme dragon ? Chimère ? Monstre ? Sage ? Second degré. Visage de terre et corps de chair.